Keynote SharePoint Conference 2012

La session commence par une vidéo de présentation des nouveaux thèmes de SharePoint (discover, manage, build, share, organize….)

Apparition sur scène du Senior Director Product Marketing Director, Jared Spataro

SharePoint est plus qu’une application, c’est une manière de vivre (a way of life) et la communauté est là pour le prouver (remerciements aux MVP, MCM, MCA, User Groups…)

Plus de 10000 participants venant de 85 pays sont présents à la conférence et plus de 200 sponsors et exposants

Un mur a été mis en place pour que les participants puisse le signer et laisser un bout de leur présence dans l’histoire

1er sujet qui est mis en avant : la recherche qui est devenu un des sujets les plus importants sur Internet et devant la création des milliers de sites, la recherche est également important en entreprise pour retrouver les informations

Petit retour sur SharePoint 2010 pour expliquer ce qui avait été fait à l’époque dans le but d’introduire les 3 sujets majeurs de la version 2013 : Cloud, Social et Mobile

Le cloud est là pour permettre de réduire les couts tout en permettant aux équipes IT de se concentrer sur ce qui est vraiment important et la mobilité couvre les principaux acteurs du marché à savoir aussi bien Windows Phone et Surface que l’iPhone et l’iPad

Le message à retenir => SharePoint 2013 is the new way to work together

Les 3 termes clés à retenir pour expliquer SharePoint et Office 2013 sont Experiences, Innovation et Ecosystem et c’est ce qui va être expliquer dans la suite de la session (représentés par les 3 boules sur le nouveau logo SharePoint)

Apparition de Jeff Teper (Corporate Vice President sur Office/SharePoint) sur scène

Il y a 2 an 1/2, les équipes SharePoint ont été coupées en 2 : une partie s’occupant de la partie Cloud/Office 365 et l’autre partie s’occupant du produit en tant que tel pour faire la meilleure version jamais sortie

Retour sur les 3 piliers de SharePoint 2013

Experiences => Améliorer l’expérience utilisateur avec Office, Windows 8, Office 365… Innovation => Offrir des fonctionnalités toujours plus abouties pour répondre aux besoins des utilisateurs (WCM, BI, Search…) Ecosystem => Ouvrir le plateforme avec le Cloud (Azure), la mobilité, etc…

1ère démonstration pour voir en pratique l’application de ces 3 piliers en partant sur Office 365

On voit les nouveautés que nous avons nous même présentées lors du café SharePoint que nous avons fait en Septembre à savoir le newsfeed, Skydrive Pro, les documents/sites suivis par l’utilisateur, la recherche, le partage simplifié d’un document, la création des documents avec Office Web Apps, le drag’n’drop, la prévisualisation des documents, l’invitation de personnes externes à l’entreprise (possible sur Office 365)

Une option que nous n’avions pas nécessairement vu est la possibilité de partager des documents avec des personnes ne possédant pas de compte en cochant simplement une case « Require Sign-In »

On voit ensuite l’utilisation de Skydrive Pro (nouveau produit d’Office 2013 remplaçant SharePoint 2013) et dont une version Moder UI pour Windows 8 est montrée en plus de celle s’intégrant dans l’explorateur de fichiers

Jeff passe ensuite sur les nouveautés des sites collaboratifs avec le look Modern UI de Windows 8 appliqué par défaut, la possibilité de changer le design avec les nouveaux thèmes, le micro-blogging intégré dans chaque site, la timeline pour faire de la gestion de tâches et voir un macro planning, les tâches de tous sont ensuite consultables de manière centralisée dans le site personnel de l’utilisateur

Retour sur le site personnel pour passer en revue les autres fonctionnalités telles que la recommandation de tags, l’intégration de vidéos dans le newsfeed, le partage d’un message directement dans un site d’équipe ou avec une personne…

Passage maintenant à la partie mobile avec l’application pour Windows Phone permettant d’afficher les données sociales provenant de SharePoint 2013

Retour à la présentation pour expliquer qu’une attention particulière a été mise sur les performances, notamment sur Office 365 pour faire en sorte que quelque soit l’endroit dans le monde où se trouve l’utilisateur, les performances soient toujours les meilleures possibles

Un mot maintenant sur Yammer et pourquoi Microsoft a racheté cette société et comme prévu, c’est pour que Microsoft soit capable de proposer des fonctionnalités sociales de premier ordre aux entreprises car Yammer était l’un des leaders dans ce domaine et il s’inscrivait dans la stratégie Cloud entreprise par Microsoft (pour ceux qui l’ignorent, Yammer n’est disponible qu’en mode Cloud)

On voit maintenant une vidéo humoristique mettant en avant des personnes hautes placées chez Microsoft dont Jeff Teper pour introduire l’arrivée du fondateur de Yammer qui va nous expliquer pourquoi le social est important dans les entreprises

Il commence pour expliquer l’évolution de la communication depuis ces dernières années où nous sommes passés du téléphone aux réseaux sociaux en passant par l’email, la messagerie instantanée et les vidéoconférences

Plus de 200 000 sociétés dans 150 pays et dans 24 langues utilisent Yammer à ce jour dont 85% des 500 plus grandes entreprises Américaines

61% des entreprises auraient un réseau social et le marché est estimé à 6.4 milliard de dollars (ce sont des chiffres US uniquement probablement)

Le 2ème fondateur de Yammer tait son apparition sur scène pour expliquer comment le social change la manière de travailler des utilisateurs et les aident dans leur travail quotidien en les connectant aux informations leur permettant de prendre des décisions meilleures et plus rapidement

On repasse une nouvelle fois sur les piliers évoqués précédemment Experiences, Innovation et Ecosystem

Pour la partie Experiences, Yammer représente une plateforme permettant de répondre aux besoins des utilisateurs et c’est ça le plus important

Passons à une démonstration de Yammer et des choses en cours de préparation, notamment l’intégration avec SharePoint et l’intégration de OpenGraph

Dans le site collaboratif présenté dans la 1ère démonstration de Jeff, on voit qu’un bouton a été ajouté dans une bibliothèque de documents pour permettre, quand on sélectionne un document, de le poster dans Yammer et pourquoi pas créer un groupe (une communauté) autour de ce document

L’intégration dans l’autre sens est ensuite montrée à savoir depuis Yammer, sélectionner un document stocké dans le Skydrive Pro de l’utilisateur, lui même hébergé sur Office 365 avec la possibilité ensuite de consulter ce document depuis Yammer en voyant les versions, les contributeurs…

Une application Windows 8 est ensuite montrée pour afficher les données provenant des groupes et discussions créées dans Yammer avec la possibilité de créer de nouvelles discussions, répondre aux messages existant, etc…

Jeff Teper revient sur scène pour nous parler de la roadmap sur l’intégration Yammer/SharePoint

Pas de date précises sur les slides PPT hormis un aujourd’hui (des WebParts et OpenGrph), demain (les feeds, les documents et la gestion des profils utilisateurs) et dans le futur (la collaboration, les vidéos, la messagerie et les vidéoconférences)

Yammer va continuer quoiqu’il arrive d’être un produit utilisable de manière autonome mais l’intégration avec Office 365 sera offerte gratuitement (comprise dans le prix d’Office 365)

On nous présente désormais une vidéo de retour d’expérience de Yammer en prenant en exemple la société Nationwide qui travaille dans le monde des assurances

Nous allons maintenant voir le second pilier à savoir la partie Innovation grâce à Richard Riley (Director Product Marketing)

Les thèmes sur l’innovation vont être nombreux et on commence par la recherche avec l’intégration de FAST où le produit a été totalement refondu dans SharePoint, notamment au niveau design mais aussi au niveau technique avec l’intégration par exemple du mode de prévisualisation qui est basé sur Office Web Apps

On voit que quand on ouvre un document PPT sur lequel nous étions en mode prévisualisation, le document s’ouvre directement sur le slide où nous nous trouvions

La partie WCM a également été refondu avec l’introduction du Design Manager qui permet de se passer de SharePoint Designer pour créer des maternages ou des gabarits de pages en proposant un assistant générant le code HTML/Javascript à notre, code que l’on peut simplement coller dans Dreamweaver pour modifier la page (c’est ce qui est montré en live)

La Content Search WebPart est ensuite montrée pour reproduire ce qu’on voit sur des sites comme Amazon en faisant de la recommandation de produits et on voit que la WebPart est personnalisante pour définir la requête des produits qui seront préconisés dans la page que nous voyons

Pour la partie légale, la fonction eDiscovery est là pour permettre de rechercher automatiquement des contenus en se basant sur une requête et en les archivant ensuite dans SharePoint. Les données peuvent être recherchées dans SharePoint, Exchange, Lync et les serveurs de fichiers. On voit qu’un langage de requête puissant est disponible pour définir des requêtes les plus fines possibles

On voit ensuite les « Site Mailboxes » permettant de gérer dans Outlook des boites à lettres dont les données sont stockées dans SharePoint. Un simple drag’n’drop d’un document dans Outlook vers la boite à lettres adéquate fait en sorte que le document atterri directement dans le bon site SharePoint

Jeff Teper revient sur scène pour continuer la présentation et introduire les aspects Cloud en insistant une nouvelle fois sur l’important des performances et des stratégies de sauvegarde où le cloud est là pour répondre à moindres coûts et en temps d’implémentation

Michal Gideoni fait son apparition sur scène pour nous parler de ces sujets en commençant par les aspects mises à jour où l’on voit qu’un site migré de 2010 vers 2013, peut garder le même design et fonctionner de la même manière qu’aujourd’hui

On voit dans une démonstration qu’un assistant accessible directement depuis les Site Setings dans SharePoint, on peut avoir un récapitulatif des choses qui seront migrées sans soucis et pour avoir des avertissement sur les autres points. On peut lancer la migration par un simple clic ensuite.

La bande passante nécessaire à SharePoint a été diminuée de 40%, les images sont mieux compressées et le code exécuté côté serveur a été amélioré de 50% notamment en optimisant notamment toutes les procédures stockées côté SQL Server

Jeff Teper nous explique maintenant la vision du Microsoft Cloud avec les solutions Business (CRM), les services de productivité (Office 365) et le Cloud OS (Azure)

Scott Guthrie (Vice President Auzre) fait son apparition sur scène pour nous parler de la partie Azure et comment l’intégrer avec SharePoint

Le cloud représente le 3ème pilier (Ecosystem) avec l’introduction d’un nouveau modèle de développement d’application sur SharePoint basé principalement sur OAuth, HTML, Json et REST

Scott commence immédiatement sur une démonstration où il va créé un projet dans Visual Studio 2012 puis le déployer dans Office 365. Pour cela un nouveau modèle de projet est disponible dans Visual Studio, où toute la structure du projet est générée pour le développeur

On voit que la structure repose sur HTML, jQuery et .NET via l’utilisation de l’API cliente (CSOM) pour manipuler les données stockées dans SharePoint

Il est possible de déboguer une application en local sur son poste, même si elle manipule des données provenant d’Office 365. L’authentification est gérée entre les plateformes grâce à OAuth

Scott fait un peu de cosmétique pour mettre en forme les données récupérées (CSS, affichage en mode grid…) puis déploie son application dans Office 365 maintenant qu’elle est terminée

Les applications SharePoint peuvent fonctionner en mode auto-hosted mais elles peuvent aussi être hébergées dans Windows Azure. Dans ce cas, OAuth est une nouvelle fois utilisé pour gérer l’authentification

Dans le cas de la démonstration, Scott utilise le mode auto-hosted et on voit qu’Office 365 demande à l’administrateur d’autoriser l’application à utiliser certaines données avant qu’elle puisse s’exécuter correctement

On voit maintenant comment déployer soit même une application dans Azure et faire en sorte que SharePoint utilise cette application. On parle dans ce cas d’une application en mode « Provider Hosted »

La dernière partie de Scott traite des workflows qui peuvent également être hébergés dans Windows Azure ce qui peut être intéressant dans le cadre de « Long-running workflows » qui peuvent avoir des impacts néfastes sur les performances des serveurs

Scott a créé un workflow qui envoi des SMS à un moment donné et il nous montre que le workflow (qui a été déployé au préalable à la demo) envoi bien un SMS sur son téléphone pour l’informer que la tâche a été terminée avec succès

On repasse sur les slides pour un mot rapide sur l’intérêt du SharePoint Store pour vendre les applications que nous pouvons développer

Jared Spataro revient sur scène pour conclure la keynote et ré expliquer les 3 piliers de SharePoint 2013 : Experiences, Innovation et Ecosystem

Une dernière vidéo pour la route montrant comment MS a préparé la conférence et ce qui nous attend durant la semaine avec en point  d’orgue, un concert de Jon Bon Jovi demain soir

Stéphane, Fabien, Christian et Jérôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s