#SPC2012 : Office Web Apps Server and SharePoint 2013

Office Web Apps Server and SharePoint 2013 Ken Yuhas, Program Manager Nick Simons, Program Manager

On commence par le périmètre de « Office Web Apps » qui gère désormais Word, Excel, PowerPoint et OneNote.

Un rapide overview est faite : on l’a déjà vu plusieurs fois dans les autres sessions donc pas besoin de le redécrire une nouvelle fois. Je ne sais pas c’était le cas, on peut via ExcelWebApp faire des filtres et avoir la liaison entre tableau et graphique. Avec PowerPoint, c’est plus rapide, et intègre les animations (au clic on passe à l’animation suivante), intègre les vidéos (tous les formats ?). Dans l’édition, on peut changer le design, modifier les animations et transitions, ajouter des objets (cube…), ajouter des commentaires.

Plusieurs modes pour l’utiliser :

  • Consumer Cloud
  • Public Cloud (Office 365)
  • Private Cloud

Comme on le savait, c’est désormais un serveur séparé et il ne peut plus être installé sur le serveur SharePoint. On nous montre les différentes entre 2010 et 2013 : des fermes avec SP2010 avec à chaque fois OWA installé (et OWA est donc propre à la ferme SharePoint). Maintenant, on peut et on doit mutualiser OWA : accessible pour SharePoint, Exchange, Lync ou encore un site externe grâce à l’url WOPI.

Les avantages de cette nouvelle infrastructure :

  • On mutualise : plus besoin de séparer pour chaque ferme (sauf dans les cas de sécurité spécifique),
  • On peut rajouter des serveurs en cas de besoin,
  • Il faut compter 20 000 utilisateurs par serveur,
  • Les serveurs OWA peuvent toujours fonctionner sur des VMs.

Pour les droits, les informations de l’utilisateur (User credentials) sont passées dans chaque requête. SP et OWA doivent avoir une « trusted connection ». Pas la peine de connecter tous les serveurs à OWA : seulement ceux qui en ont besoin.

Le « Load Balancing » est bien sûr possible. Penser à faire du SSL sur le load balancing.

Un exemple d’infrastructure est montré avec un load balancer et 6 serveurs OWA. On nous explique qu’on peut ainsi rajouter des serveurs au fur à mesure. Dans le cas de mise à jour, on peut déconnecter simplement 3 serveurs du load balancing, les mettre à jour puis alterner avec les trois autres.

Les commandes PowerShell sont montrées : pour l’installation, la connexion vers SharePoint (via les Discovery Request) : New-SPWOPIBinding, Set-SPWOPIZone… Une fois encore, il est expliqué que rien n’est installé sur SharePoint, et qu’il est très facile de désactiver OWA pour un serveur SharePoint.

Une démonstration est faite pour l’installation et la connexion entre Office Webs et SharePoint.

Pour les coûts, c’est à vérifier mais il semble que la visualisation de documents est désormais gratuite, et pour les fonctionnalités plus avancée il faut des licences Office (création, modification…).

Dans les nouveautés, il est cité la mise à disposition pour tablettes et smartphones. Pour le travail collaboratif, on peut en plus de l’édition avoir les commentaires (et les réponses) et le change tracking.  Pour les meeting : Lync Integration, MediaPlayback et Async Navigation. Pour les compatibilités on peut éditer sur Pcs/Macs (IE, Firefox, Chrome, Safari) et Tablets (Windows et iOS). Les smartPhones (Windows, iOS Android) et les Phones (les autres) peuvent uniquement visualiser.

Jérôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s