#SPC2012 : Request Management in SharePoint 2013

Wednesday, 17h00, Spencer Harbar, MVP Architect Edimburgh, UK

Résumé :

Session 300 pour un IT Pro. Il présente le Request Management service permettant de router les requêtes HTTP vers des serveurs particuliers, selon leur nature.

Il présente les différentes composantes du service, en quoi chacune consiste et quel rôle elles ont dans les étapes d’évaluation d’une requête.

Il finit par une démo pour montrer les différentes commandes Powershell afin de mettre cela en place avec une ferme de quelques serveurs. En faisant ça il montre comment exactement écrire les commandes permettant de configurer le service Request Management à chacune de ses méthodes.

// Request management

Gestion des requêtes HTTP par SharePoint. Comment SharePoint gère les requêtes et peut les changer.

SharePoint va pouvoir décider de router une requête (ou même ne pas l’accepter). .

// Usage scenarios

/ Reliability et performance.

Nous pouvons pour chaque requête, qu’elle soit routée de façon à ce qu’un serveur en sous-charge soit utilisé plutôt qu’un serveur surchargé.

Il est possible de prioriser les requêtes d’utilisateurs par rapports aux requêtes de robots (type bot de recherche).

/ Capacity management

Nous pouvons rediriger des requêtes d’un type vers des serveurs bien précis.

Il est aussi possible de définir des groupes de serveurs ayant un rôle et y router nos requêtes.

/ Scalability

Il est possible de rediriger la requête vers un load balancer pour lui permettre de gérer la requête et la volumétrie de requête au niveau du réseau.

/ Service management

Il est possible de rediriger un type de requête (search, user profiles, office web apps), vers des serveurs spécifiques.

Il permet également être d’une bonne aide pour diagnostiquer des problèmes.

// Fundamentals

C’est disponible pour toutes les licences. Il n’y a pas d’impact par défaut (il est désactivé par défaut). L’étendue du request manager est sur la web application.

Le request manager est composé de trois éléments

// Architectural Overview

Le request manager est implémenté par un SPRequestModule. Il tourne sur un web server (front – WFE).

La configuration lorsque la webapp a un host leader est compliquée en revanche. Il conseille plutôt de créer des host named site collection.

Il existe plusieurs modes de déploiement.

Integrated mode : le service tourne sur le serveur web dans la ferme.

Dedicated mode : serveur dédié.

Selon l’un ou l’autre, l’implémentation des serveurs peut être ou non possible.

// Components rules and evaluation

Routing targets ou Machine targets. Les serveurs vers lesquels les requêtes sont routées.

Request Management Rules / Throttling rules : les règles de routages Execution Groups : ensemble de rules, 3 possibles. / Rule criteria : les proprerties permettent d’evaluer la requête (user agent, url, hjost, soapaction, IP, custom header etc.) et les Match Methods permettent d’exprimer les égalités (startswith, endsqwith, equals, regex) L’évaluation va matcher la throtting rule, on match les routing rules dans chaque exécution group. Selon la rule, on va rediriger vers le pool de machines.

// Configuration and Management

Il plaisante sur le fait qu’il existe une interface utilisateur sur la central admin …. NON ! tout se fait en Powershell.

Il présente les commandes *-SPRequestManagementSettings , *-SPRoutingMachinePool (pool machine et routine targets), *-SPRoutingMachineInfo (configurer les routine targets), New-SPRequestManagementRuleCriteria (définir un critère qui va permettre de matcher la règle), *-SPThrottlingrule (pour créer les rattacher les critères aux propriétés), *-SPRoutingRule (configurer les routine rules et leur groupe d’éxécution).

// Monitoring

ULS Logs + IIS Logs (HTTP Logs ou SPPING Mechanism) + Performance counters

// DEMO : Scenario and Demonstration

Ferme SP + 3 WFE  (SP1, SP2, SP3) load balancés avec BIG-IP + 3 host named site collections (HNSC) Il veut refuser toutes les requêtes depuis OneNote. Et il veut également que les PDFs soient redirigés vers SP1 ou SP2. Les requêtes pour la site coll Adventure Works sont servis par SP1 et SP2. La site coll Contoso est servie par SP3. Enfin Fabrika est servie par SP1 et SP2.

Il a créé 2 groupes d’exécution (1 pour les PDFs, et 1 pour les règles de HNSC).

Il a créé 2 machine pool (1 avec SP1 et SP2, 1 avec SP3).

Il note qu’il a une site coll à la racine sans host name pour que IIS puisse gérer, c’est quelque chose à savoir.

Il fait un certain nombre de configurations et commandes Powershell en les expliquant. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais ça marche !

Il finit par montrer les loge afin d’expliquer le service a bien effectué chacune des étapes qu’il a expliqué.

Christian

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s