#SPC2012 : Getting Your Apps into the Office and SharePoint Store

Session de 12h à 13h15 Vivek Narasimhan, Product Manager

Cette session va clôturer mon programme de la SharePoint Conference.

Nous allons voir l’utilisation des apps pour l’utilisateur final, l’ajout via le store, la partie monétisation et la proposition d’une nouvelle app, qu’elle soit pour Office ou pour SharePoint.

Les nouveautés pour les développeurs Office et SharePoint : un nouveau modèle d’app, des nouveaux scénarios pour les utilisateurs finaux, et la possibilité de le distribuer facilement et potentiellement la vendre.

On nous rappelle que la cible est potentiellement 1 milliard d’utilisateur, que l’app est intégré (dans un site SP ou dans office (WA ou client lourd), que l’app distribué dans le store est « crédible » (well design, pas de contenu inapproprié). Lorsque l’utilisateur utilise l’app depuis l’Office Store, cela correspond qu’il donne confiance à Microsoft et pas spécifiquement au développeur.

Démo dans Office, via Word. En cliquant sur « Apps for Office », on voit dans le premier onglet les apps que j’ai ajouté (et qui sont liées à mon compte utilisateur). Dans le deuxième onglet, on voit les apps proposées par son entreprise (et pas uniquement les apps développées par l’entreprise). Dans le dernier onglet, on voit les app « featured ». Si cela ne suffit pas, on peut ouvrir l’Office Store (qui est donc public). On voit les apps par produit (Word, Excel…), ainsi que le détail (screenshot, prix…) et on peut les ajouter.

L’ajout demande une autorisation : un lien entre le compte Microsoft et l’app est donc effectué : l’app n’est installé sur le poste, mais disponible depuis le cloud. Une fois identifié, la page nous indique de retourner dans Word et que l’app se retrouvera dans l’onglet « My app ».

On passe à SharePoint. On voit également les apps qui peuvent être ajoutées, et les apps recommandées par sa société (app catalog). De la même façon, on a le SharePoint Store.

Concernant la distribution de l’app, il existe deux chemins :

  • Le développeur peut proposer l’app via le « Seller Dashboard ». L’app qui sera approuvé par Microsoft sera alors disponible dans l’Office Store. L’utilisateur final pourra via son ruban Office ajouter l’app (qu’elle soit gratuite, en évaluation ou payante)
  • Le développeur propose l’app dans l’app catalog de l’entreprise (après négociation avec le l’IT admin/IT projects). L’utilisateur final pourra via son ruban Office ajouter l’app.

Voyant cela en pratique : Le développeur veut proposer son app au public donc passe par le « Seller Dashboard ». Pour cela il faut se loguer. Une fois identifié, on voit les différentes apps déjà proposé ainsi que leur état (draft, approuvé, retiré). Les apps sont taggué « App for Office » ou « App for SharePoint ».

On ouvre une des apps qui est en statut « refusé » afin de connaître son problème. Un fichier word permet de présenter le document de retour, et les problèmes : dimension de l’icône non respectée et l’app ne référence pas le fichier « office.js ».

Un onglet spécifique permet de présenter les statistiques par apps : Hits par browser, téléchargement, achats…

On peut également via le Seller Dashboard voir le compte utilisateur (et toutes les informations associées), et les moyens de paiements (paypal, banque… la page ne nous est pas affichée).

On ajoute maintenant une nouvelle app, pour cela on remplit tout un tas d’informations :

  • Le type (App for Office, Outlook, SharePoint),
  • La version (ça peut être a, b, c, des chiffres),
  • La catégorie (Communications, Jobs, IT/Admin…).
  • L’ajout du logo,
  • L’app package (le fichier manifest)
  • S’il y a  des détails spécifiques à communiquer à MS pour les tests, il faut les saisir. C’est important car si il n’y a pas d’instruction et qu’il faut faire qqch de spécifique, l’app peut être rejetée par MS.
  • On peut proposer l’app en version d’évaluation (en indiquant un nombre de jour, un nombre d’utilisateur (société))
  • La description courte et longue, les screenshots
  • La documentation et/ou video associée (sous forme de lien) , et si besoin les conditions d’utilisation. Ce n’est pas MS qui supporte la maintenance de l’app, c’est le développeur.
  • On peut choisir le type de distribution : gratuit ou payant. A propos du prix, une liste déroulante est proposée (1.49 minimum$, et augmente par 0.50$ jusqu’à 999.99) et si le prix est par utilisateur ou pour un nombre d’utilisateur (10 seat par exemple)). Microsoft prend 20% sur les ventes (donc une app à 10$ revient 8$ au développeur).
  • L’achat est lié au compte MS, donc si on change de machine on a toujours ces apps.

Pour le moment, le store est uniquement US et les apps doivent être obligatoirement en EN. Toutefois, les utilisateurs/développeurs des autres pays (oui oui, il n’y a pas que les états-unis dans le monte) peuvent utiliser le store et leur monnaie locale pour les transactions. Aucune date n’est annoncée pour l’ouverture des langues et des store pays.

Toutes les apps sont testées par MS avant d’être publié par Microsoft.

Des exemples de domaines pour les apps :

  • Data visualization,
  • Lifestyle,
  • Project Management,
  • Communication,
  • Content Management,
  • Social,
  • Financial Management,
  • Reference

Dernier slide sur l’intérêt des apps (1 milliard d’utilisateur, la vente, la puissance, les mises à jours…). Allez, à vos Visual Studio 2012 et/ou bloc notes 😉

Jérôme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s