Speakers : Sung Hisueh et Evgeny Krivosheev

Niveau de la session : 300 

Ils commencent par expliquer les différents scénarii d’hébergement de SQL Server :

  • On Premise Physique : SQL Server est sur une machine physique
  • On Premise Virtuel : SQL Server est dans une machine virtuelle (VM) d’entreprise, on parle de Cloud privé

 

  • Cloud IAAS : SQL Server est dans une VM Windows Azure, on parle de Cloud public
  • Cloud PAAS : SQL Server est dans Windows Azure SQL DB, on parle de base virtualisée
  • Cloud SAAS : SQL Server n’expose pas de données, seule l’application en mode SAAS l’utilise

Différentes bases SQL Server peuvent co-habiter et communiquer autant dans des scénarii « On premise » que  cloud privés et/ou publiques, on parle alors de cloud hybrides.

Puis traitent les sujets suivants :

1. Sauvegarde dans WA (Windows Azure)

  • Depuis  SQL on premise.

Coût pour le stockage et la maintenance.

  • Depuis une machine virtuel dans Azure.

Limitation à 1 TB, 16 disques max

  • Commande TSQL BACKUP to URL

Il existe des commandes PowerShell et TSQL pour l’encryption, on définit l’algorithme de cryptage comme AES 256 et le serveur de certificat.

Limitations : pas de mode différentiel, pas de log shipping

2. Stockage des fichiers de base de sonnées dans WA

  • Instruction TSQL :

CREATE DATABASE on FILENAME =’https…

3. Déploiement de SQL Server dans une VM dans Azure

  • On peut déployer sa propre image vhd ou utiliser une image « Gallery » toute faite

Conclusion :

Session pas très passionnante.

Sébastien Madar