#Datazen – Overview

Datazen est une solution de BI Mobile cross-platforme (iOS, Windows, Androïd) utilisée pour créer, partager, visualiser et commenter des dashboards sur tous vos terminaux.

Cette solution n’est pas nouvelle, connue depuis 2002 sous le nom de Component Art, elle a été rebrandée en Datazen en 2013 puis rachetée par Microsoft en avril 2015.

Elle se positionne comme une solution de BI Agile On-Premise, permettant de compléter l’offre de la stack MSBI face à la concurrence (notamment Tableau et Qlik).

De mon point de vue, les points clé du produit sont les suivants :

  • pour les utilisateurs
    • Une application Viewer cross-platform
    • Une consultation possible en mode offline
    • Une navigation touch-based optimisée pour les devices tactiles, interactions possibles entre les différents composants d’un même dashboard, possibilités d’implémenter du drillthrough, c’est à dire d’appeler un autre dashboard avec passage de paramètre. Tout cela permet de scénariser et de découper l’accès à l’information de façon à ce que celle-ci soit la plus intuitive et native possible pour l’utilisateur
    • Une véritable solution collaborative via un fil de discussion disponible pour chaque KPI et chaque dashboard
    • Des composants cartographiques afin de visualiser le plus efficacement possible les données géostatistiques. Plus de 70 cartes disponibles
  • pour l’IT
    • Une plateforme scalable
    • La possibilité de « brander » les portails (même si c’est un peu light) de façon à pouvoir créer des offres SaaS On-Premise
    • La disponibilité de l’ensemble des composants graphiques en framework, ce qui permet de les réutiliser pour construire des applications
    • Pas de coûts additionnels pour les clients disposant de SQL Server Enterprise 2008 ou ultérieur avec la Software Assurance
    • Possibilité de créer ses propres cartes basée sur les shapes ESRI
    • Optimisée pour attaquer vos différentes sources de données Microsoft (SQL Server, Analysis Services, SQL Azure, Listes SharePoint, Fichiers Excel) et autres via connecteurs ODBC ou provider spécifiques
    • Communication sécurisée entre les terminaux et le serveur Datazen
    • Sécurité basée sur une authentification Active Directory (support de l’Active Directory Federation Service) avec gestion des accès avec différents niveaux de granularité (Hub, Dasboard, KPI, etc…). Un peu comme SSRS, en définitive…
    • Encryption des données, aussi bien sur la couche de transport en REST, qu’au niveau du stockage du cache sur le serveur mais aussi sur les devices client (pour la gestion du mode offline). Ce qui permet de sécurisé l’accès à l’information en cas de perte d’un terminal

Avant d’aller plus loin sur les différentes briques de la solution Datazen, je terminerai cet article par une rapide présentation de l’architecture produit.

En ouvrant le capot, nous trouvons une partie serveur constituée de différents services :

  • Core Service : littéralement, le cœur de la solution. Il s’agit d’un service Windows contenant les différents Repository comme les utilisateurs, les KPIs, les dashboards, les permissions, les chaines de connexions aux différentes sources de données, la définition des jeux de données (requêtes, structure et cache de données) ainsi que les cartes propriétaires que vous avez designé
  • Un service d’acquisition de données appelé Data Acquisition Service (original non ?). C’est ce qui permet de remonter les jeux de données sources en cache sur le serveur. Nous avons la possibilité d’avoir des rafraichissements planifiés avec une périodicité régulière, mais aussi un accès en direct nous permettant de gérer les problématiques de BI temps réel
  • Le rendering serice se charge quant à lui du rendu des composants graphiques.

Ces services sont accompagnés de 3 web apps:

  • le control panel : vous permet d’effectuer toutes les tâches d’administration
  • une API REST : en charge de communiquer en toute sécurité avec les applications clientes
  • un viewer permettant d’accéder à vos catalogues de KPIs et de dashboards via un navigateur web

Ce découpage à un réel intérêt quant aux possibilités offertes en termes d’architecture, afin de concevoir une infrastructure évolutive et distribuée. Vous trouverez les recommandations d’architecture ici http://social.technet.microsoft.com/wiki/contents/articles/31209.datazen-server-hardware-architecture-recommendations.aspx

Côté Client, nous retrouvons 2 applications pour répondre aux besoins des utilisateurs :

  • Datazen Publisher est une application de conception et de publication de dashboards. La cible n’est clairement l’IT mais les utilisateurs finaux. On parle de BI Agile, car les métiers peuvent  maquetter eux-mêmes leurs besoins en venant se sourcer sur un fichier Excel. Ce qui permet de répondre soit à un besoin de BI Personnelle (le dashboard est stocké sur le poste utilisateur et n’est pas partagé à d’autres utilisateurs), soit à un besoin d’Enterprise en publiant le rapport sur le server Datazen et en faisant en sorte que celui-ci ce source sur un fichier Excel mis à disposition sur un dossier partagé. Personnellement je parle alors de solution semi-industrialisée le temps permettant de répondre aux problématiques basique de partage et d’accès à l’information. L’IT peut ensuite reprendre la main pour industrialiser la chaîne de production de la donnée en créant les connexions, les jeux de données et en gérant les aspects de rafraîchissement (planification mode batch, temps réel)
  • Datazen Viewer est l’application permettant aux utilisateurs de visualiser les KPIs et dahsboards mais aussi de collaborer en alimentation un fil de discussion propre à chaque KPI et dashboard.

Rien de plus simple qu’un schéma pour une vision d’ensemble:

Datazen_architecture_overview

FreD.

2 réflexions sur “#Datazen – Overview

  1. Rachelle dit :

    Je rencontre une limite dans l’utilisation de cet outil : remonter les jeux de données sources en cache sur le serveur pose des problèmes de volumétrie difficile à maîtriser…

    • Salut Rachelle,
      Comment va la bordelaise?
      Ca fait plaisir de te voir sur le blog.
      Sache que Datazen et volumétrie, ca fait 2. A la vue des possibilités de rendering offerte par l outil, on tend en général à avoir des jeux de données fortement agrégés.
      Et oui moi aussi je me demande à quoi sert datazen vs power bi à part avoir, pour l instant, une solution de reporting mobile on-premises.
      Courage et agrège tes jeux de données.ca ne sert a rien d essayer de pondre des datasets generiques plus ou moins reutilisables pour différents niveaux de granularité et dimensionalites. Si tu veux de la perf tu seras obligé de faire des requetes spécifiques pour chaque rapport.
      En espérant t avoir un peu éclairé.
      N.B : T es la première personne que je vois faire du datazen en prod 😁
      @+
      Fred.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s