[Power BI][Azure Analysis Service] Comment importer un modele Power BI dans Azure Analysis Services

De nombreux concepteur de rapports Power BI se sont souvent posé la question :

Comment industrialiser mon rapport et partager mes données avec mes collègues de bureau de manière automatisée.

Mon model est bon, la direction m’a validé les chiffres il ne reste plus qu’a le mettre en production malheureusement il est disponible que dans mon Power BI que j’ai créé, mes collègues ne peuvent pas utiliser ma base pour venir créer leurs rapports ni même agrémenté mes formules DAX avec d’autres formules sans devoir créer de nouveaux modèles.

Cette réflexion reviens à dire : Comment intégrer mon modele Power BI dans une instance Analysis Services en mode Tabulaire de manière automatique.

Réponse : Il existe 2 méthodes :

Méthode 1 : Je crée un nouveau projet Visual studio et je développe ce qui a été réalisé dans Power BI

Méthode 2 : J’importe depuis le portail Azure les données depuis mon fichier Power BI et l’outil va créer automatiquement le modèle tabulaire présent dans le fichier Power BI Desktop.

Dans ce blog je vais vous présenter brièvement la méthode N°2 qui permet d’uploader rapidement un modèle tabulaire issus de Power BI desktop

1

 

Cette option est en mode préview actuellement sur le portail, elle n’est pas encore complètement achevé et donc elle est susceptible de comporter des erreurs.

On sélectionne un fichier Power BI Destktop (on voit que nous pouvons importer des modèles depuis un Datawarehouse ou une SQL database également)

2

 

Pour notre test nous avons sélectionné le fichier pbix de notre choix :

3

 

Il nous importe le modele avec les formules en DAX qui sont incorporé dans notre projet Power BI desktop:

4.jpg

Il ne reste plus qu’a se connecter a ce modèle depuis notre instance Azure Analysis Services.

Les formules en DAX et le code M de transformation des données étant repris  lors de cet import.

Julien PIERRE

Consultant MSBI

[Azure] Optimisation de vos chargement dans Azure Datawarehouse

Contexte :

Suite à la mise en place de données dans un projet Azure chez un client nous avons été confronté à des problèmes de performance lors de l’intégration des données dans notre Azure Datawarehouse

Afin de gagner du temps nous récupérons différentes interfaces sous format Csv que nous transformons en format .parquet

L’intérêt du format parquet est de gagner du temps lors de l’exploitation de ces différentes interfaces car le format parquet permet de structurer les données et de stocker les données de manière pré formaté.

Dans notre cas nous avons souhaité héberger ces données dans un service distribué comme Azure Data Lake.

Ce service est un service distribué qui permet de stocker les fichiers « formatés ». L’intérêt de ce système de stockage est de gagner du temps sur l’interrogation de ces fichiers car nous sommes sur un système distribué.

Lire la suite

[Azure] Installation d’une Gateway DataFactory

Contexte : Dans notre exercice nous essayons de réaliser une copie de données entre des données en local et Azure Data Lake store.
Pour réaliser ce transfert nous allons utiliser le service Azure Data Factory et nous avons besoins de réaliser une Gateway pour sécuriser les données entre notre machine local et notre Azure Data Lake Store.

Lire la suite

//Build 2017 Day1 – Sessions

Pour cette première journée j’ai participé à plusieurs sessions:

1- Bring your desktop apps to UWP and the Windows Store using the Desktop Bridge

Dans cette session on nous a expliqué le but du bridge => Créer un pont entre l’ancien App model de Windows qui existe depuis les premières versions de celui-ci et le nouveau App model qui existe depuis 2011/2012 avec Windows 8.

Avantages:

  • Simplicité
  • Pas d’élévations de droit lors de l’installation/utilisation
  • Installation sûre (qui ne va pas aller modifier les clés de registre par exemple)
  • Offrir la possibilité d’avoir des MAJ automatiques et différentielles
  • Ouverture à la monétisation simple (via le store)
  • ….

Le fonctionnement est assez simple, il faut fournir un MSI à l’outil, celui-ci va le convertir en APPX (Si la conversion ne marche pas, c’est qu’il faut changer du code qui n’est pas supporté (ou pas encore) par le Bridge)

Le Bridge est en constante évolution avec le support de plus en plus d’API: la règle est simple, toutes les API publiques – non cassées – sont ou seront supportées.

Les dernières nouveautés sont:

  • Support du préinstall
  • Objets com
  • Déclaration de règles firewall
  • Support du wack
  • Support des applications sans MSI (un .exe avec des dll)

La version complète d’office qui sera bientôt dans le store utilise ce même Bridge !

 

2- Bot capabilities, patterns and principles

Cette session est orientée sur les patterns qu’il faut/qu’il ne faut pas utiliser pour créer un bot, exemple :

  • A NE PAS FAIRE => un bot avec un seul dialog (1 question) qui utilise 100 LUIS intents (choses que le bot peut faire) avec 100 différents énoncés == 10000 diférentes choses que l’utilisateur peut dire (ET n possibilités non prévues)
  • A Faire => Guider l’utilisateur, avec des questions précises, avec une UI (questions avec des boutons de réponses)

3- Cortana skills development: Get started

Super nouveauté qui ouvre énormément de  possibilités . Malheureusement inutile en France pour l’instant, Cortana skills n’est disponible qu’aux USA et on a pas d’informations d’infos sur la date de disponibilité dans les autres pays.

Cortana skills permet de déployer des skills (l’équivalent d’un bot) directement dans Cortana (PC, téléphone ou autre device qui supporte Cortana)

Un skill c’est une « unité d’intelligence conversationnelle » qui aide les utilisateurs via un service, ou autrement un Bot qui utilise le channel Cortana (et donc l’UI de cortana) pour interagir et fournir de l’information à un utilisateur.

L’authentification avec un compte d’une organisation est possible, la récupération des données de l’utilisateur aussi (par le service/bot)

On a eu droit à deux démos :

  • Commande d’une pizza Domino’s (sans application installée sur le PC)
  • Recherche d’un collègue pour faire du code review (le bot va chercher de l’information avec Microsoft Graph => scénario avec l’authentification)

Ressources dispo ici

4- Snapshot debugging and profiling in Microsoft Azure: Next generation diagnostics for your in-production cloud apps 

Super session qui montre les futures fonctionnalités de Visual Studio/Azure (qui seront complètement ouverts en preview à la fin de l’été).

  • Snapshots

Cette nouvelle fonctionnalité d’Application Insights permet de prendre un snapshot de l’application en prod quand une exception se déclenche via la télémétrie.

On peut aussi via Visual Studio Enterprise avoir des snappoints ( l’équivalent d’un point d’arrêt mais pour faire un snapshot et non pas arrêter l’exécution du code) et des logpoints (qui nous permettent d’insérer des logs sans redéployer l’application ni écrire du code !)

Les snapshots sont téléchargeable et peuvent être rejoués dans Visual studio.

  • Application Insight Profiler

Outil pour analyser et améliorer les applications déployés dans Azure pour plus détails voir https://azure.microsoft.com/en-us/blog/app-insights-app-map-and-profiler/

//Build 2017 Day1

Cette année la build est de retour à la « maison » à Seattle. Avec @timothelariviere nous couveront les trois jours de la conférence.

Contrairement aux anciennes version de la //Build, cette année la première journée est consacrée à l’IA et Azure

Les annonces de la Keynote:

  • Quelques chiffres:
    • 500 millions de devices sous Windows 10 !
    • 100 millions d’utilisateurs actifs office 365
    • 12 millions d’organisations dans l’Azure Active Directory
    • 90% des TOP 500 entreprises utilisent le Cloud de Microsoft
  • Microsoft passe du Mobile First Cloud First au Intelligent Cloud/Intelligent Edge
  • Azure Iot Edge (fonctionne sur Windows/linux et les petits devices)
  • Plusieurs démos qui démontrent l’utilisation de l’IA : Workplace safety (analyse en temps réel de flux vidéos pour détecter les risques sur un chantier) , Intelligent meetings, Cortana …
  • Azure :
    • Cloud shell : CLI disponible directement dans la version Web (et app) d’azure, sans rien installé !
    • Azure mobile App dispo sous iOS et Android (la version UWP arrive bientôt)
    • Debug de la prod avec des snapshot (super feature)
    • MySQL et PostgresSQL as a service (grosse annonce)
    • Azure Cosmos DB
    • Azure Stack (l’extension d’azure pour avoir un « Azure en local »)
  • Visual Studio 2017 for mac passe en GA avec .Net Core 2.0 en preview !
  • Support des Azure Functions et des logic Apps dans VS 2017
  • Cognitive Services : 4 nouveaux services : Bing custom search, custom Vision Service, Custom Decision Service et Video indexer
  • Bots : Trois nouveaux canaux : Cortana Skills, Skype for Business (ENFIN !) et Bing.
  • AI translation for PowerPoint : plugin de traduction en live d’une présentation PowerPoint

Et pour finir, je vous laisse admirer cette vidéo =>