Microsoft Ignite 2015 – Du lundi 4 mai au Mercredi 6 mai par Stéphane

Par Stéphane,
Pôle SharePoint MCNEXT

LUNDI 4 MAI 2015
1 – DevOps as a strategy for business agility
2 – Deep Div into Safe Sharepoint Branding in Office 365 Using Repeatable Patterns and Practices
3 – Building solutions with Office 365

MARDI 5 MAI 2015
4 – Get Your Hands Dirty with the Office 365 APIs, Authentication, and SDKs
5 – Designing and Applying Information Architecture for Microsoft SharePoint and Office 365
6 – Building business apps like they do in the valley with Angular, Node.js, and more..

MERCREDI 6 MAI 2015
7 – Understanding the IT Pro’s dynamic operations role within DevOps
8 – What’s new for build automation in Team Foundation Server and Visual Studio Online
9 – Bose Turns Up the Volume with Microsoft Office 365
10 – Visual Studio 2015 for Web Developers
11 – Implementing Next Generation SharePoint Hybrid Search with the Cloud Search Service Application

Lire la suite

[Build 14] – Building a Converged Phone and PC App using HTML and JavaScript

Mail de Mehdi
Vendredi 4 avril 2014 10:25

Building a Converged Phone and PC App using HTML and JavaScript
// Speakers : Ryan J. Sakva et Josh Williams
Le sujet de la session est la création d’une universal app (Windows 8.1 et Windows Phone 8.1) avec WinJS

Au début de la session on nous montre qu’il faut deux defaut.html pour référencer les deux versions de WinJS (phone 2.1 et Windows 2.0)

Le dom explorer fonctionne avec le simulateur windows phone exactement comme avec windows 8.

// Première partie :
Le cycle de vie d’une application avec les différents événements (activeted, checkpoint, settings et error)
Dans l’event checkpoint c’est là où généralement c’est le moment où l’application passe en suspend, on doit donc enregistrer les données de l’appli ici pour pouvoir les restaurer à la réactivation de l’appli (dans l’event activeted)
Settings
Error

// Démo :
– Création d’une listView avec un template pour les items on nous montre comment brancher l’event clique sur un élément de la liste et comment passer un objet dans la navigation (exactement le même code que pour Windows 8.1)
– On nous explique comment styler un item dans une listeView (aucun changement par rapport à WinJS 2.0)

– Maintenant on passe à l’appBar toujours le même code

– On nous rappelle qu’il faut bien scopé les css, parce qu’au fur et à mesure de la navigation les pages de styles se chargent dans le dom sans se décharger (single page).

– On créer une nouvelle page avec un HubControl, des HubSections et un repeater (pour l’instant la page est dans le projet Shared (je pense que cela ne marchera pas pour l’appli Windows Phone et on va probablement déplacer cette page dans les projets spécifiques et créer une page spéciale avec un Pivot)

– On nous parle très rapidement des promises avec la fonction join mais rien de nouveau cela fonctionne exactement de la même manière que dans WinJS 2.0
Le speaker lance l’appli Windows 8.1 => tout fonctionne correctement.

// Ensuite le speaker lance l’appli sur le simulateur Windows phone et j’avais presque raison : l’application marche correctement, mais le hubcontrol n’est pas adapté pour Windows phone (le speaker dit qu’ils n’ont pas eu le temps de l’adapter) et donc comme prévu il crée une copie de cette page dans chaque projet (Windows et WP) et le supprime du projet shared. Il utilise pour la page WP le control pivot. Il essaye de le styler en JavaScript directement mais la démo ne marche pas (probablement une erreur de syntaxe dans la media query).

Fin de la session.
Mehdi

 

 

 

[Build 14] – Strategies for developing Cross-Device applications with Visual Studio 2013

Mail de John
Vendredi 4 avril 2014 06:09

Strategies for developing Cross-Device applications with Visual Studio 2013

 

Retour sur les choix inhérents au développement Cross Platform.

Doit-on choisir le développement natif ou le développement utilisant des technologies web ?
C’est la réponse que cherche à apporter cette session.
Natif : Plus grande flexibilité de customisation par device, accès complet au matériel, device dependant
Web : Device independant, facile à gérer mais possibilités d’intégration à la plateforme limitées.

 

Présentation de stratégies pour le développement web :

– Ne rien faire
– S’adapter au niveau du client
o Duplication minimale mais pas de customisation par device et inefficience au niveau de la bande passante
– S’adapter au niveau du serveur
o Flexibilité maximale mais probablement pas mal de duplication de code
– Tenter d’imiter le fonctionnement natif
o La meilleur expérience sur chaque device mais ce n’est toujours pas du natif

Démonstration sur le CSS et les Media Queries, Bootstrap.
Démonstration JQuery Mobile
Démonstration avec Knockout, TypeScript, Cordova.
Développement natif :

– Utiliser les outils de chaque plateforme
o Impose d’apprendre à développement avec divers IDE, langages
o Pas de partage de code
– Utiliser Xamarin
o Applications complètement native
o Utilisation de Visual Studio
o Partage de la logique du code entre chaque plateforme grâce à des PCL
o 100% des APIs de chaque device sont exposées par Xamarin

Démonstration avec Xamarin et MVVMCross (Breakpoints et remote debug Android)
John

[SPC14] // Customizing your SharePoint sites using the SharePoint Theming Engine

mail de Christian . Session du Mardi 04/03/2014 à 13h45

Speakers
Lionel Robinson – Program Manager @ Microsoft Jonathan Keslin – Senior Software Development Engineer @ Microsoft

Résumé
Cette session est faite pour les intégrateurs 😉 Elle expose les mécanismes du moteur de thèmes de SharePoint qui permet de colorer une image de background, de foreground, remplacer des couleurs et des fonts dans le CSS grâce aux composed looks et ce plutôt que de faire des CSS custom. Notamment pour ce qui n’est pas publishing.
Compliqué de retranscrire cette session car c’est très graphique et les méthodes en anglais se comprennent mieux avec une image qu’avec du texte.

// DEMO Theming overview
Il montre change the look avec le design gallery.
Ça commence mal, Office 365 a décidé de ne pas répondre.
Il explique qu’un CSS themifié est composé d.une partie de CSS non themifié et les fichiers de configuration du thème (spfont, spcolor background image). Cela permet alors de générer un CSS themifié stocké en base de données.
On commence par spécifierl es CSS non themifiés. Ensuite le système va les parcourir pour remplacer les parties à theme avec les valeurs des fichiers spcolor.
On a dans le CSS des directives du type ReplaceColor() qui permettent d’être transformées avec les spcolor.
L’intérêt d’utiliser ce système est de gérer dans nos applications, le respect du thème appliqué au site.
Les CSS spécifiques définissent des dépendances sur le DOM qui risquent d’être compliqués à gérer.

// Recoloring
Tinting, blending et filing sont les différents concepts dans la recoloration.
RecolorImage permet de colorer des images selon ces méthodes.
On peut recolorer différentes zones de l’image différemment avec includeRectangle.
Cela est pour les background dans le CSS Pour les img, on utilise le src comme attribut CSS. Puis hasOverride dans recolorimage avec l’attribut detach:true pour dire de ne pas confondre avec une image utilisée pour un background.
Côté asp.net on utilise themedforegroundimage dans l’assembly SharePoint.
L’alternative en C# est d’utiliser SPUtility.GetThemedImageUrl. L’équivalent existe en JS pour des vues en CSR.

// theming site logo
Il est possible de rendre le logo themifié.
Il utilise un logo alternative contoso bleu.
Il ouvre le CSS dans la style library avec SPD. Va dans themable et crée une CSS Contoso.css.
Il déclare des attribut src sans classe sans rien décoré en /**/ RecolorImage().
Son recolorImage reprend la clè BodyText avec la method Filling.
Il publie son CSS et le référence dans la MasterPage.
Il récupère son control SiteLogoImage et lui met un ThemeKey contosologo qu’il a déclaré dans son fameux CSS.
En changeant le composed look il voit que son logo bleu devient de la couleur de son nouveau thème.

// Using fonts schemes and Webfonts.
Il montre comment on peut utiliser des polices spéciales.
Web safe VS webfonts : on peut aller sur les web safe fonts qui sont classiques et safe pour nos sites mais on peut utiliser aussi les webfonts qui sont téléchargées avec la page.
Il montre maintenant un spfont où on peut déclarer simplement des web safe fonts. Mais on peut déclarer des webfonts avec les attributs eotsrc ttfsrc et les autres attributs correspondant aux différentes extensions de webfonts existantes.

Christian